Browsing the blog archives for June, 2011.

Tunisie – Emploi : mesures d’urgence

Accompagnement aux Entrepreneurs

Source : http://www.investir-en-tunisie.net/index.php?option=com_content&view=article&id=10337

recherch_Emploi.jpgAujourd’hui, la situation du chômage est devenue alarmante, 520 mille chômeurs auxquels s’ajoutent 200 mille potentiels : emplois menacés – impact de la crise en Libye ajoutant 80,000 les nouveaux diplômés de juillet 2011.

Le ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi ne cesse d’élaborer de nouvelles structures et de mettre en place des solutions concrètes afin de dépasser cette conjoncture.
Un programme d’urgence a été conçu à ce sujet. Il est basé sur quatre axes majeurs : stimuler la création de nouveaux emplois, développer l’entrepreneuriat et la micro-entreprise, sauvegarder les emplois actuels menacés et améliorer l’employabilité des demandeurs actifs d’emploi.
Un atelier de formation s’est tenu mercredi 08 juin 2011, au siège du ministère. La rencontre a réuni de nombreux journalistes et les cadres du ministère.
«On a choisi d’appeler les acteurs de communication tenant compte de leur rôle important dans la diffusion de l’information juste. La rencontre a pour objectif d’expliquer les ambigüités liées au programme du MPFE et de le faire connaître davantage », a précisé M. Wissem Ghorbal, chargé du programme de MPFE auprès de cabinet du ministre M. Saïd Aïdi.

Pour le premier axe, le ministère compte fournir 20 mille recrutements dans la fonction publique, 20 mille recrutements dans l’armée et la sureté nationale et 20 mille emplois projetés dans le privé. Il s’agit également de lancer 15 projets pilotes nationaux en PPP (ex : numérisation du patrimoine culturel national).
Concernant le deuxième volet, « nous souhaitons augmenter le nombre d’inscriptions aux programmes d’aide à l’entreprenariat pour atteindre 20.000 inscriptions», a affirmé M. Ghrobal.
Il est nécessaire aussi d’inciter les demandeurs d’emploi à explorer pleinement la voie de l’entreprenariat via la facilitation de l’obtention de prêts en prenant en compte les difficultés d’auto financement et de garantie
Quant au troisième axe, il porte sur : le maintien du niveau de productivité des personnels durant la période d’inactivité, le développement de la polyvalence des personnels touchés afin de faciliter leur mobilité au sein d’une même entreprise, et l’aide à la reconversion des employés touchés, suite à la suppression de leurs postes. Dans ce contexte, le ministère a mis en place un programme de formation continue pour les employés en chômage technique.
Pour le quatrième volet, il est impératif de mettre en œuvre des structures ayant pour but de motiver les demandeurs d’emploi, de les orienter et de les accompagner pour sortir définitivement du chômage.
Citons quelques exemples de dispositions : le programme AMAL, le programme CAIP, les sessions de coaching, les stages, les formations et les parcours de reconversion.
Plusieurs institutions ont collaboré à la mise en œuvre de ce plan d’urgence à l’instar de l’Etat, les secteurs publics et privés, la société civile, les bailleurs de fonds, les professionnels de formation et les demandeurs d’emploi eux-mêmes.

Manel.K

Comments Off on Tunisie – Emploi : mesures d’urgence

L’histoire fascinante des Bretons dans le monde

Réseau des Bretons de l'Etranger

Source : Ouest France

La Bretagne compte de nombreux hommes célèbres partis sur les routes du monde pour découvrir d’autres horizons. Beaucoup d’anonymes aussi. L’exposition estivale évoquera ce phénomène.

Pourquoi ? Comment ?Quelle exposition ?

Tous les ans pendant l’été, le château des Rohan abrite une grande exposition d’ampleur régionale. Après « Durable Bretagne » l’an dernier, autour des oeuvres de Lucien Pouëdras, l’édition 2011 aura pour thème « Bretons sur les routes du monde ». Elle ouvrira samedi.

Qui a choisi le thème ?

La municipalité. « J’ai proposé plusieurs thèmes. C’est celui-là qui a été retenu », explique Pierre Combes, le scénographe, qui a déjà réalisé plusieurs expositions estivales pour le compte de la ville. Son objectif a été de réaliser une exposition facile d’accès « pour un large public ».

Pourquoi ce thème ?

Pierre Combes a voulu « montrer qu’une région longtemps vue comme enclavée, confite dans ses vieilles traditions, est une des régions les plus ouvertes sur le monde ». En effet, énormément de Bretons sont partis à la découverte d’autres contrées. Beaucoup sont célèbres à l’étranger ou ont donné leur nom à des lieux

Jacques Cartier et les autres ?

Quand on évoque le thème, on pense tout de suite à Jacques Cartier, ce Malouin qui a découvert le Canada. « Mais il y en a plein d’autres », précise le scénographe. Ils ont été regroupés par familles : les voyageurs et explorateurs (dont Cartier bien sûr), les aventuriers (comme le Quimpérois René Madec, qui a fait fortune en Inde), les botanistes et naturalistes (comme Jean-Jacques Audubon, plus connu en Amérique qu’en France), les missionnaires, les migrants, etc. Mais Pierre Combes a tenu à « mélanger les très célèbres et les anonymes ». Autrefois sur les bateaux, « 50 à 80 % des équipages étaient bretons », dit-il.

Un exemple ?

Une histoire étonnante est celle de Pierre-Olivier Malherbe. Né à Vitré, il est considéré comme le premier voyageur à avoir effectué le tour du monde par voie terrestre au XVIe siècle. « C’est un Marco Polo breton. Il a fait le premier tour du monde à pied en solitaire. » Quant aux anonymes, on connaît bien dans l’arrondissement de Pontivy l’épopée des Gourinois partis par milliers tenter leur chance à New York. D’ailleurs, l’association Bretagne Transamerica, basée à Gourin, a prêté des documents.

Et aujourd’hui ?

L’exposition évoque bien évidemment la situation actuelle, par le biais d’internet notamment. Les cyber-fest-noz, les drapeaux gwen ha du sur le Taj Mahal ou le Fuji-Yama, les associations de Bretons à l’étranger. « Où que vous soyez dans le monde, il y en a une. »

Claude LEMERCIER

Comments Off on L’histoire fascinante des Bretons dans le monde