Browsing the blog archives for February, 2012.

Intelligence collective ? Pas sans médiateurs !

Accompagnement aux Entrepreneurs, Réseau des Bretons de l'Etranger

reseauDans la pratique, un réseau d’affaires est un groupe formel ou informel d’entreprises, d’entrepreneurs ou d’hommes d’affaires qui collaborent ensemble, qui mènent des projets ou qui prennent des mesures ensemble pour accroître leur avantage concurrentiel. Un groupe de personnes qui pratique le Réseautage d’Affaires, mais aussi le Lobbying d’affaires …
Une affaire de coopération.
La coopération apparaît comme une idée neuve pour la plupart des entreprises, habituées à user des tactiques impitoyables de la concurrence pour obtenir le meilleur contrat et pour assurer le succès d’une alliance stratégique. Il faut donc maîtriser et pratiquer de nouvelles techniques et de nouvelles façons de faire, en se faisant confiance. Ne pas oublier que la concurrence peut être saine.
Le marché d’aujourd’hui est tel que les produits et services doivent s’accompagner d’un plus haut degré de savoir-faire qu’auparavant et la coopération permet ainsi aux fournisseurs d’atteindre de nouveaux sommets de compétence en mariant leurs atouts complémentaires et aussi elle permet le développement, elle oblige ainsi à une veille stratégique intelligente, nous obligeant à veiller à la performance, à la qualité, mais aussi à l’investissement, notamment par la recherche et développement.
Que ce soit en indépendant ou en “Très Petite Entreprise”, tous ont déjà senti la perplexité d’un prospect à accorder sa confiance ; les raisons sont aussi variées que valables pour ce dernier : capacité à traiter le projet, compétences suffisantes ou pas, pérennité de l’entreprise…
Le réseau d’affaires peut être la réponse à cette situation.

Nous avons été à l’initiative de la création d’un tel réseau d’affaires, constitué de plusieurs TPE/PME spécialisées dans le conseil et au sein duquel nous agissons comme médiateur.

A l’heure du web social, l’intelligence collective ne se suffit pas à elle-même. Elle doit se construire et s’organiser sous peine de se diluer dans un amas inaudible. Pour les entreprises, la question à résoudre est celle de sa capacité à créer du lien social. Cela passe par les médiateurs nous interpelle Denis Ettighoffer.

Quels que soient la puissance des technologies, des  réseaux de télécommunications, du satellite ou de la fibre optique, du wifi au  li-fi, quel que soit la diversité des terminaux  et leur degré d’immersion dans nos usages, « des milliers de kilomètres de cuivre ne donneront pas envie à quelqu’un de communiquer s’il ne le veut pas ». L’intelligence collective vient  d’abord et avant tout de l’échange … elle est «  le marqueur génétique des nouvelles qualités indispensables au développement de nos civilisations, de notre culture » (Pierre Lévy dans sa « contribution au Travail au 21e siècle). Les métiers du futur, seront des métiers de relation une posture qui préfigure les réseaux sociaux professionnels, ces « vecteurs d’échanges et de partages d‘informations entre des individus qui se retrouvent autour de centres d’intérêts communs….

« L’Internet a réinventé  les liens sociaux, la relation coopérative,  le don » constateDenis Ettighoffer ( Le « Don » sera-t-il la prochaine étape civilisatrice de l’humanité ?) . Ce ne sont pas des  décisions stratégiques, pas davantage des ambitions industrielles ou une volonté marketing qui a dicté ce changement de paradigme, ce sont les internautes eux-mêmes, dans leurs appropriations et leurs usages qui ont porté ces changements. Notre société doit admettre maintenant  que « l’intelligence collective contribue aux apports des activités sociales et maintiennent le capital social dans un espace où la première des caractéristiques de cette « économie » de l’échange est de savoir donner du savoir, savoir faire le don.  Les réseaux permettent de mettre en commun nos mémoires, nos compétences, nos imaginations, nos projets, nos idées, et de faire en sorte que toutes les différences, les singularités se relancent les unes les autres, entrent en complémentarité, en synergie « A mesure que l’internaute comprend les particularités et les richesses de la planète numérique, l’utilisateur s’enhardit. Il apprend à consommer mieux, certes, mais aussi à mieux s’informer. Il devient plus actif et interactif. Il participe à des groupes de discussions, s’engage parfois, s’informe toujours. Enfin, il devient acteur, crée son personnage, construit son image, personnalise les contenus de son blog à souhait, prenant de-ci de-là des éléments qui retiennent son attention. Le voilà producteur d’idées, d’avis» – via www.ettighoffer.fr

Comments Off on Intelligence collective ? Pas sans médiateurs !

Election des députés représentant les Bretons et les Français de l’étranger en 2012 (9ème circonscription)

Réseau des Bretons de l'Etranger, Uncategorized

LA MARSA (TUNISIE) — Associations BREIZH 2004BRETAGNE LIBERTÉ et RÉSEAU DES BRETONS DE L’ÉTRANGERen Bretagne, UNION DES FAMILLES EUROPÉENNES en Tunisie .

Bonjour à tous,

Vous participerez bientôt à l’élection des députés représentant les Français de l’Étranger en 2012 (9ème circonscription: Algérie ; Maroc ; Libye, Tunisie ; Burkina, Mali, Niger ; Mauritanie ; Cap-Vert, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Sénégal, Sierre Leone ; Côte-d’Ivoire, Liberia) :

En juin 2012, pour la première fois, 11 députés représentant les Français établis hors de France seront élus pour siéger à l’Assemblée nationale. Comme il y a 4 millions de Bretons établis à l’étranger et 2,5 millions de Français, notre candidature aura forcément un impact politique.

Il n’y a pas, dans cette joute politique, de vedettes médiatiques. Alors, on peut se poser la question : à quoi bon ?

Pourtant je me sens concerné parce que la vie de ces millions d’expatriés je la partage. Parce que la plupart d’entre eux ne sont pas des évadés fiscaux, qui cherchent à mettre leurs lingots en lieu sûr. La plupart d’entre eux ne sont pas des“nantis”. La plupart sont des citoyens “ordinaires”, souvent écœurés par le monde politique dans son ensemble et qui bien souvent préfèrent s’abstenir que donner leurs voix au candidat qui leur semblent non pas le meilleur, mais seulement le “moins pire”.

Les Bretons et Français de l’Étranger peuvent en effet se demander à quoi bon voter pour des candidats qui jamais ne proposent ce qu’ils espèrent, ou se contentent de faire des promesses dont nous savons parfaitement qu’elles ne seront jamais tenues.

Certains continueront de compter sur les autres pour agir à leur place. Si nous attendons toujours que ce soit l’autre qui fasse le premier pas, ce n’est pas ainsi que nous obtiendrons le changement et c’est bien ce genre d’attitude qui nous a mené où nous en sommes.

Voilà, c’est ce pourquoi je vous recommande de voter pour Yannick URRIEN, tout simplement pour donner la parole à ces millions de silencieux.

2205659236http://www.yannickurrien.fr/

Bien cordialement

Claude Guillemain

Réseau des Bretons de l’Étranger – RBE –

32, rue du Maroc

2070 LA MARSA

Tunisie

Tel:  + 216 71 982 304

GSM:  + 216 21 83 53 59

E-Mail: rbe.international@gmail.com

Website: [Voir le site]

Skype: klaodgillamaen

Le RBE, installé en Tunisie, met en place un concept de réseau d’entreprises françaises et bretonnes en Tunisie, avec l’objectif de créer de nouvelles TPE Tunisiennes, créer des marques (nom, logo, concept), et appuyer ces entreprises par la microfinance. Notre but est de porter, sous le même nom, plusieurs entreprises se référant à la même enseigne, fonctionnant “en grappes” et engendrant entre autre des économies de communication. Nous avons également créé le Club de Microfinance de La Marsa. Voir le site

Comments Off on Election des députés représentant les Bretons et les Français de l’étranger en 2012 (9ème circonscription)

Bretagne et Microfinance

Bretagne, Microfinance, Réseau des Bretons de l'Etranger

Bonjour à tous,

Comme vous avez pu le voir nous lançons un appel à contributions tant financières que techniques,  et j’espère que vous pourrez y contribuer autant de fois que possible.
N’hésitez pas à m’envoyer des articles, des sujets qui seraient pertinents, d’avance merci.

Nous menons divers projets de microcrédit au Maghreb et en Afrique Sub-saharienne.

Nous souhaitons que vous soyez acteurs dans le processus de communication et de décision de ces projets.

Nous allons également lancer une formation pour des étudiants qui se destinent à une carrière internationale dans le secteur de la microfinance selon un parcours en 6 modules.
A distance, 3 modules :
  1. Action de la Bretagne dans l’histoire du mutualisme et de la microfinance
  2. Influence des diasporas dans la micro-économie des pays de résidence
  3. Entrepreneuriat & microfinance

A Tunis:

  1. Ethique, réseaux et Influences
  2. Une Bretagne ouverte sur l’industrie de la microfinance
  3. Valeur de l’enracinement culturel dans l’économie de la microfinance
Nous les ferons également travailler par groupe de 3 sur un mémoire à rédiger. Chacun de ces groupes sera parrainé par un chef d’entreprise et un membre de la diaspora bretonne.
Vous voyez que je pense beaucoup à vous ! 
Au plaisir de vos réactions,
Je vous apporterai d’autres informations un peu plus tard
Claude Guillemain
Comments Off on Bretagne et Microfinance