Browsing the blog archives for June, 2012.

Nous aimons la Bretagne ? Aimons et aidons sa jeunesse !

Accompagnement aux Entrepreneurs, Bretagne, Microfinance, Réseau des Bretons de l'Etranger

Il est vrai que, depuis quatre ans, nous traversons une crise. Une crise venue de France et de l’état français.

Une crise morale, et économique. Cette crise tend a bouleverser notre société, renforcer l’individualisme, détruire les solidarités fondamentales. Heureusement, en Bretagne, nous n’en sommes pas encore arrivé à la perte de repères de la jeunesse.

La jeunesse bretonne, bien plus qu’un symbole,  est  l’avenir du pays, mais aussi son présent car l’avenir commence à s’écrire aujourd’hui.

Si nous sommes des citoyens qui aimons notre pays, la Bretagne, il nous faut donc travailler clairement pour la jeunesse, car elle fera la Bretagne de demain. Mais, parmi cette jeunesse, il y a de grandes disparités : certains jeunes n’ont pas les mêmes chances que d’autres et, sur les starting-blocks de la vie, tous les jeunes ne démarrent pas dans le 1er couloir.

Ces disparités doivent être réduites et si deux cent mille jeunes ont fini l’année scolaire sans diplôme cette année, je vous laisse réfléchir sur la future vie professionnelle peu radieuse que ces jeunes risquent de subir si l’État français et les institutions ne se réforment pas de fond en comble et jouent un rôle plus dynamique pour notre jeunesse.

Il est aisé de constater que la jeunesse bretonne n’est pas la même que celle « issue de la diversité », qui retient toute l’attention de l’état français. La jeunesse bretonne a beaucoup de difficulté à se développer, professionnellement parlant. Des entreprises s’en vont, la création de nouvelles entreprises stagne. Il faut dont axer les efforts là où il y a un gros besoin.

Je parle en connaissance de cause car j’ai pu, moi-même, constater dans ma famille et mes proches amis, les multiples déboires subis par les jeunes, déboires dus à l’environnement administratif et économique, déboires dus à de mauvais choix. Il faut sortir de cette machine à perdre, offrir leur chance aux jeunes, mais d’une manière structurée et stratégique.

Chacun doit mettre la main à la pâte, la Région, les institutions, les associations, les partenaires sociaux, les familles.

L’État français est chargé de la sécurité. Qu’il commence par diminuer la délinquance .

Les familles et les partenaires sociaux doivent entamer une vaste opération d’aide à l’insertion professionnelle en partenariat avec les Associations de quartier, les Missions locales, les AFPA/GRETA.

Le « Business Partnering » doit être développé, réunissant chefs d’entreprises et cabinets spécialisés pour aider ceux qui projettent de créer leur entreprise ou qui sont de jeunes entrepreneurs (business plan, étude marketing, financement etc.).

Si nous aimons la Bretagne, quelle jeunesse lui donnons-nous ? Et si nous aimons notre jeunesse, quelles sont valeurs que nous lui inculquons ?

Claude Guillemain

ABOUT THE AUTHOR

Claude Guillemain est également Président fondateur de Breizh 2004, mouvement fédéraliste breton et européen, et du Réseau des Bretons de l’Etranger – RBE – . Il est expert international en crédit rural et microfinance, consulting et conseil financiers, appui aux Institutions de Microfinance. Âgé de 68 ans, célibataire, six enfants. Diplômé en 1968, École Supérieure de Commerce de Reims (master en management). Ancien du Crédit Agricole, free lance depuis 1988, il a dirigé une entreprise de conseil en France, et a travaillé pour la Commission européenne comme expert à Bruxelles et au Malawi. Installé en Tunisie, il gère le RBE et BREIZH 2004. C’est un ancien membre de Strollad ar vro.

Comments Off on Nous aimons la Bretagne ? Aimons et aidons sa jeunesse !

Trophées Jeunes Qui Osent 2012 : les 10 gagnants du Prix Familles Rurales/Crédit Mutuel

Accompagnement aux Entrepreneurs

L’appel à projet Trophées Jeunes qui Osent est soutenu par Familles Rurales et le Crédit Mutuel.

Il réunit le prix Familles Rurales / Crédit Mutuel (anciennement Trophées J PASS), les prix régionaux et le prix Interfédéral Crédit Mutuel (concours Jeunes Qui Osent), permettant ainsi aux jeunes porteurs de projet de participer à plusieurs prix en déposant un seul dossier de candidature ! Il est ouvert à tous les jeunes de 12 à 25 ans qui ont des idées et des projets et veulent faire bouger la société !

Résumé de cette nouvelle édition :

164 projets de jeunes déposés sur le site http://trophéesjeunesquiosent.com et éligibles au prix Familles Rurales / Crédit Mutuel !
Ce sont 164 dossiers reçus, tous plus riches en idées d’actions et en projet collectif les uns que les autres, que les organisateurs ont dû éplucher, analyser et qualifier pour procéder à une première sélection, parfois difficile.

En effet, 15 projets portés les jeunes ont été retenus au terme de cette 1ère sélection et ont été auditionnés par le jury Familles Rurales / Crédit Mutuel, le 23 mai en visio conférence.

Parmi ces 15 projets , 10 ont été retenus et on remporté un prix :

Ces prix sont financés par le Crédit Mutuel (10 000 €) et par Familles Rurales (4 000 €).

Concernant les prix Crédit Mutuel, 89 projets ont été primés au niveau régional et parmi ces dossiers, 32 participent prochainement au Grand Prix Interfédéral Crédit Mutuel (dotation globale de 9 000 €).

A noter : les projets « The Baby’s Tour », « Festival de cinéma au Puy-en-Velay » et « Légende de Nairolf court métrage » ont également remporté un prix régional Crédit Mutuel.

En savoir plus sur les Trophées Jeunes qui osent

Comments Off on Trophées Jeunes Qui Osent 2012 : les 10 gagnants du Prix Familles Rurales/Crédit Mutuel